Basilique de Valère, Sion

Basilique de Valère, Sion
Basilique de Valère, Sion.
Crédit photo : Sarah Beaumont.

La basilique de Valère est une église fortifiée située sur la colline du même nom à Sion, dans le canton du Valais. L’église a été construite entre le 12e et le 13e siècle. Elle surplombe la ville de Sion, à 621 mètres d’altitude, et fait face au château de Tourbillon, qui se trouve sur la colline voisine.

L’incomparable et imposante situation de la basilique au sommet d’une des collines de Sion, laisse un souvenir inoubliable aux visiteurs.

L’histoire de la basilique

Après plusieurs invasions lombardes, l’évêque du canton du Valais décide de changer de résidence et quitte Martigny pour rejoindre Sion. Les deux collines imposantes qui surplombent la ville de Sion, Valère et Tourbillon, sont des endroits idéaux pour construire des forteresses imprenables.

Au 12e siècle, une église est bâtie sur la colline de Valère, composée d’une tour imposante et massive. Elle devient la résidence du chapitre de chanoines. Au 13e siècle, la construction est complétée dans le style gothique avec la voûte du chœur, puis à la fin du siècle les trois nefs sont ajoutées.

Lors de la montée à pied vers Valère, on découvre une petite chapelle dite de Tous-les-Saint, fondée par le chanoine Thomas de Blandrate en 1325 et restaurée en 1964.

 

Chapelle de Tous-les-Saints sur la colline de Valère
Chapelle de Tous-les-Saints sur la colline de Valère.
Crédit photo : Sarah Beaumont.

Puis un peu plus haut, sur la droite du chemin s’élèvent différents bâtiments. Ces derniers hébergent depuis 1883 le Musée d’histoire du Valais, dont l’extension s’est achevée en 2008.

En 1987, l’église de Valère est promue au titre de basilique mineure lors de la visite du pape Jean-Paul II.

Le Pape Jean-Paul 2 élève l'église au rang de basilique mineure
Plaque se trouvant devant la Basilique de Valère.
Crédit photo : Sarah Beaumont.

Depuis 1987, l’ensemble du site de Valère fait l’objet de nombreuses restaurations.

La Basilique Notre-Dame de Valère

La basilique de Valère est une œuvre architecturale majeure mêlant harmonieusement les styles roman et gothique.

Il s’agit d’un haut lieu spirituel, qui a été pendant longtemps, et le reste encore aujourd’hui, un lieu de pèlerinage diocésain. Une messe y est célébrée chaque dimanche et jour de fête, ainsi que certains jours de semaine.

L’orgue de Valère

L’orgue de Valère, probablement construit entre 1435 et 1437, est le plus ancien orgue jouable au monde. Il se situe sur la paroi ouest, au fond de la basilique.

Orgue de la basilique de Valère
Orgue de la Basilique de Valère.
Crédit photo : Sarah Beaumont.

La porte à vantaux de l’orgue fut peinte, en 1435, par l’artiste fribourgeois Peter Maggenberg. Le vantail gauche représente le mariage mystique de Sainte Catherine, patronne de Valère et du Valais. Le vantail droit dévoile une apparition du Christ à Marie-Madeleine qui le prend pour un jardinier. Au-dessus de l’orgue, une jolie rosace laisse entrer les rayons du soleil.

Un festival internationale de l’orgue ancien et de la musique ancienne a lieu chaque année durant les samedis de juillet et d’août.

Musée d’histoire de Sion

Depuis son ouverture en 1883, le Musée d’histoire du Valais occupe les anciens bâtiments du château de Valère. Ces anciennes habitations ont été mises à la disposition de l’État du Valais, qui les a progressivement restaurées pour aménager le musée.

A travers la visite du musée, vous apprendrez à connaitre l‘histoire culturelle valaisanne des premières traces humaines (50 000 ans d’histoire) jusqu’à nos jours. Les expositions traitent de l’art à l’économie, tout en prenant en compte les évolutions environnementales, techniques, sociales, politiques et artistiques.

Les horaires d’ouverture

Visite du bourg médiéval et de la Basilique (accès libre) :

  • Du mardi au dimanche : de 10h à 17h
  • De juin à septembre, tous les jours  jusqu’à 18h

Visite du musée d’histoire :

  • Du mardi au dimanche : de 11h à 17h
  • De juin à septembre, tous les jours  jusqu’à 18h

Autres points d’intérêts de la ville de Sion

Informations sur l’article
Cet article est écrit dans le cadre du cours de référencement du DAS Communication digitale, expertise web et réseaux sociaux, en 2017, à Genève.Il est rédigé par Sarah Beaumont, webmaster et consultante en communication digitale, née dans la ville de Sion.Autres pages à consulter
Dans le cadre de ce cours, d’autres articles intéressants ont également été publiés, je vous encourage à les lire :