Bas-relief d’Alexandre Yersin, Lausanne

Un bas-relief d’Alexandre Yersin discret sur les murs de l’ancienne Académie à Lausanne

Alexandre Yersin
Bas-relief Alexandre Yersin, ancienne Académie de Lausanne

Si vous vous baladez vers la Cathédrale de Lausanne, il vous suffira de quelques pas supplémentaires pour admirer le bas-relief d’Alexandre Yersin sur les murs du Gymnase de la Cité, anciennement appelé Académie. Ce bâtiment a été construit de 1579 à 1587[i], c’est ici qu’on y étudiait la théologie. Puis, c’est 300 ans plus tard qu’Alexandre Yersin viendra y étudier  dans les années 1883-1887. C’est donc en en l’honneur d’Alexandre Yersin qu’a été inauguré en 1943[ii] le bas-relief à l’initiative de l’association Stella Valdensis qui regroupe les étudiants de l’Unil, EPFL et HES.

Bio

Alexandre Yersin est le descendant de la famille Yersin originaire de Rougemont qui vient s’installer au bord du Léman, dans la commune de Morges proche de Lausanne pour y exploiter la vigne au 19è siècle. Il a une histoire tout à fait hors du commun :

Un homme tout à fait hors du commun et méconnu en Suisse

Né à Aubonne, 3 semaines après le décès de son père qui était un homme respecté et nommé intendant à la poudrerie de Lavaux, Alexandre Yersin est élevé par sa mère dans la foi et plus particulièrement celle de l’église libre.  Enfant, il est intéressé par tout ce qui l’entoure. Homme indépendant et peu intéressé par ce que les gens pensent de lui, il sera gymnasien à l’Académie de Lausanne. Il y obtient son diplôme de bachelier en 1883. Ensuite, c’est à Marbourg qu’il poursuivra ses études. Puis on lui conseille de poursuivre son cursus à Paris, recommandation qu’il suivra. Il assistera à la création de l’Institut Pasteur et y côtoiera notamment Émile Roux avec qui il travaillera sur la diphtérie[iii].

Il va découvrir le bacille de la peste qu’il va décrire comme des « de petits bâtonnets trapus, à extrémités arrondies »[iv]et qui a décimé une grande partie de la population européenne[v]. Il portera d’ailleurs son nom « Yersinia pestis« . Ensuite, il créée un sérum anti pesteux qui freinera enfin le fléau qui d’après l’Institut Pasteur a encore touché plus de 50’000 personnes entre 1990 et 2020[vi].

Alexandre Yersin, un héros discret qui mériterait bien plus qu’un bas-relief à l’ancienne Académie de Lausanne

Alexandre Yersin est un personnage qui a permis de trouver un remède à un bacille qui a fait des millions 

«J’ai beaucoup de plaisir à soigner ceux qui viennent me demander conseil, mais je ne voudrais pas faire de la médecine un métier, c’est-à-dire que je ne pourrais jamais demander à un malade de me payer pour des soins que j’aurais pu lui donner. Je considère la médecine comme un sacerdoce, ainsi que le pastorat[vii]

Le Vietnam, pays où Alexandre Yersin aura rendu son dernier souffle lui rend hommage quant à lui de manière plus ostensible notamment en lui dédiant :

Autres lieux et liens intéressants dans la région de Lausanne

Vidéo, ouvrages, articles séries d’émissions radio en lien avec Alexandre Yersin

Références

[i] Ancienne Académie dans le site de la Ville de Lausanne (consulté le 7 mai 2021)

[ii]Alexandre Yersin’s bas-relief dans le site Himetop The History of Medicine Topographical Database (Consulté le 9 mai 2022)  

[iii]  Alexandre Yersin l’aventurier d’Indochine dans le le site de l’Institut pasteur (Consulté le 13 mai 2022)

[iv] Alexandre Yersin l’aventurier d’Indochine dans le le site de l’Institut pasteur (Consulté le 12 mai 2022)

[v] Rapide et fatale : comment la Peste Noire a dévasté l’Europe au 14e siècle dans le site du National Geographic (consulté le 8 mai 2022)

[vi] Peste dans le site l’Institut pasteur (consulté le 13 mai 2022)

[vii] Alexandre Yersin dans le site Wikipedia (consulté le 10 mai 2022)