La Vierge du Lac, Lausanne

Ouchy et sa promenade

Le port d’Ouchy, tel qu’il se présente aujourd’hui, a été construit en 1967. Les quais d’Ouchy relient le vieux port à la Tour Haldimand et offrent aux lausannois et nombreux touristes une esplanade d’un kilomètre.
La longue promenade au bord du lac Léman est un coin de paradis, ou se dessinent de sublimes paysages. D’un côté ou l’on peut contempler les Alpes, de l’autre se trouvent notamment pas moins de trois parcs lausannois. L’Elysée, le parc Olympique, le Denantou, et la roseraie (place du Général Guisan) présente plus de 130 sortes de rosiers.

De majestueux hôtels comme le Château d’Ouchy ou le Beau-Rivage occupent notamment une position privilégiée au bord des quais.

La Vierge du Lac, Lausanne

La Vierge du Lac Léman, Lausanne

 

En vous promenant le long du lac, vous découvrirez la magnifique statue de presque 3m de hauteur, intitulée “La Vierge du lac”. L’œuvre représente une statue de femme nue au bord de l’eau, tenant un gros rocher au-dessus de sa tête.

C’est en 1987 que l’artiste suisse Vincent Kesserling, reçu une commande de marbre blanc et commença son œuvre. Durant deux années il sculpta la Vierge du Lac sur les quais lausannois, suscintant la curiosité des habitants. 

 

 

A propos de l’artiste: Vincent Kesselring

Vincent Adrien Robert Kesserling, plus connu sous le nom de Vincenzo, est un sculpteur franco-suisse, né le 5 avril 1954 à Zurich.

Après avoir terminé ses études et obtenu son diplôme d’architecte (EPFZ) il a poursuivi ses études à la Haute école d’Arts appliqués (CH) et à la Faculté des Beaux Arts à Barcelone (SP)

 

Le « Bisou » mobilise les électeurs genevois

Bien qu’il existe peu d’information sur le sculpteur suisse, on lui connait l’histoire à rebondissements qui s’est déroulée à Genève. L’œuvre «Le Bisou» représentant un couple enlacé dans 7 tonnes de marbre, a suscité de nombreux commentaires dans la presse écrite. 

C’est en 1995 que Vincenzo commença son œuvre (quai Wilson), un emplacement autorisé par les autorités genevoises le temps de la création. Cependant, une fois achevée, l’artiste voulu offrir son œuvre à la ville et la laisser sur le quai ou il l’avait créée. Cela ne reflétait pas ce qui avait décidé entre la municipalité et Vincenzo, et il refusa catégoriquement de la déplacer.

Commença alors une série de péripéties, durant laquelle un comité de soutien recueilli les signatures nécessaires pour s’opposer à tout transfert. Après 3 années de « véritable feuilleton médiatique » ainsi que le vote des citoyens genevois, il fût décidé d’installer la sculpture à Ferney-Voltaire (F). 

Au-delà de cette histoire, certaines de ses autres sculptures peuvent être contemplées dans certaines rues publiques d’Europe :

  • VIERGE TIKI-TIKI (1985) : première sculpture créée sur la voie publique et réalisée à la place Gaudi à Barcelone. Elle a été finalement transférée à Genève, près de la Tour Saugey.
  • LOVE ON THE ROCK (1994) : sculptée sur la place de la Monnaie à Bruxelles ou elle demeure toujours aujourd’hui.
  • BISOU DE 7 TONNES (1998) : sculpture créée en public sur le quai Wilson à Genève et ensuite installée à Ferney-Voltaire (F).
  • ILITHIA : une œuvre inspirée de la mythologie grecque représentant une femme enceinte ; haute de 3m elle a été créée à Marseille.

Références :


Découvrez les pages d’autres élèves réalisées dans le cadre de cette formation :


Cet article a été réalisé par Marie de Ribaupierre – Jourdon dans le cadre du DAS en communication digitale et réseaux sociaux à l’Unige.

Un grand merci à Florian Besonnat notre intervenant, pour la qualité de son cours et sa disponibilité.