La patinoire des Eaux-Minérales de Morges

patinoire-des-eaux-minerales-de-Morges
Patinoire des Eaux-Minérales de Morges

La patinoire des Eaux-Minérales de Morges est une œuvre d’architecture très originale, considérée par certains comme une œuvre d’art [1][2][3]

Dans une moindre mesure, celle-ci avait le potentiel de devenir un symbole pour la ville de Morges comme l’opéra construite à Sidney par l’architecte Danois Jørn Oberg Utzon.

Menu

    1. Histoire – Patinoire des Eaux-Minérales de Morges
    2. Infrastructure
    3. Situation géographique (Google map)
    4. Liens aux activités de la patinoire des Eaux-Minérales de Morges
    5. Références
    6. Cadre de réalisation de ce site Web
    7. Auteur

Histoire – Patinoire des Eaux-Minérales de Morges

La patinoire des Eaux-Minérales de Morges est située à l’emplacement de l’ancienne patinoire extérieure. Cette patinoire couverte est chargée d’histoire. Cela concerne aussi bien son lieu d’implantation, sa construction que son financement. Le tout a probablement eu un fort impact sur les évolutions politiques qui ont suivi.

Le 12 mai 1961 [4], le conseil communal de Morges se prononçait à l’unanimité en faveur de la participation de la commune au projet de construction de la nouvelle patinoire des Eaux-Minérales de Morges. L’ancienne patinoire construite à ciel ouvert sur le site dit des Eaux-Minérales commençait à montrer des signes de forte usure.

En 1983, les pouvoirs publics ont pris conscience de la vétusté de la patinoire. L’ensemble de la machinerie était à bout de souffle. En conséquence, à la suite de plusieurs séances du conseil municipal, la municipalité a accordé un budget de CHF 240’000. Cet argent a été utilisé pour permettre à un architecte de se pencher sur le problème.

Cette étude a été octroyée à un architecte sans qu’aucun concours d’architecture ne soit mis en place. Cela a amené plusieurs critiques par la suite [5].

Les premières études prévoyaient la patinoire couverte de 6’000 à 7’500 places, 1 curling de 3 pistes, 1 restaurant et 1 parking pouvant accueillir entre 100-130 voitures. Le coût global devrait être environ de CHF 12.5 millions [6].

Le site du quartier industriel de Riond-Bosson a été considéré, mais rapidement écarté. La municipalité a aussi planifié l’étude d’un autre projet au parc des sports : Juxtaposer une salle multisport au-dessus d’un parking. 

Parc-des-sports-site-possible-pour-la-patinoire-des-Eaux-Minérales-de-Morges

Parc des sports, site possible pour la patinoire des Eaux-Minérales de Morges 

Ce site présentait l’avantage d’être situé près de l’autoroute avec des accès dans les deux directions. De plus, le parking aurait satisfait une double clientèle : commerces et sports. Une salle fermée et climatisée aurait permis le déroulement de nombreuses manifestations telles que Morgexpo, des expositions, des meetings, etc. [6].

Eric-Caboussat-conseiller-communal-opposant-patinoire-de-Morges-au parc-des-sports
Eric Caboussat, conseiller communal et facteur à Morges. Photo Tamedia publications

L’opposition ne voulait pas d’un projet au parc des sports. Selon M. Eric Caboussat, le projet à la place des sports aurait enlaidi l’entrée de la ville [7].

En juin 1989, le projet de patinoire des Eaux-Minérales de Morges réapparait, mais cette fois il était devisé à CHF 17.5 millions [8]. Les coûts ont augmenté de 34%, principalement dû à la majoration des coûts de construction. Suite à l’élimination de certaines fonctionnalités du projet [9], les autorités ont réduit les coûts du projet à CHF 14.5 millions. La capacité de la patinoire est redimensionnée à 4’500 places.

La facture a repris l’ascenseur et le coût total est maintenant estimé entre CHF 21 et 22 millions. Les plus-values seraient dues principalement à l’isolation phonique, l’isolation thermique de la halle de curling et les faux plafonds de la charpente [10].

Inauguration-de-la-nouvelle-patinoire-des-Eaux-Minerale-Jean-Michel-Pellegrino-syndic-de-Morges
Inauguration nouvelle patinoire des Eaux Minérales, Jean-Michel Pellegrino, syndic de Morges. 02.10.1993 Photo 24heures/ Philippe Maeder.

Pour terminer, la construction a nécessité une autre augmentation de budget. La patinoire des Eaux-Minérales de Morges a été terminée et jugée impressionnante lors de son ouverture [11] [12] [13]. Les premiers patineurs ont profité de cette nouvelle enceinte le 29 décembre 1992. L’ouverture officielle a eu lieu le 4 janvier 1993 [14].

Le 15 juin 2001 [15], 19 communes ont accepté une contribution de CHF 2.55 par habitant afin de financer les entrées à la piscine et à la patinoire.

Nuisances dues au bruit

Lorsque le projet de construction de la nouvelle patinoire est repris par la commune en 1989, le voisinage de celle-ci a trouvé cela génial. La patinoire aurait un toit. Cela devrait réduire le bruit. Cependant, le premier concept de patinoire a créé une onde de choc, lorsque ceux-ci se sont rendus comptes que les nuisances sonores seraient amplifiées. Cela est dû au fait que pour garantir la ventilation naturelle de la patinoire, des ouvertures ont été pratiquées entre les façades et le toit. Dans ces circonstances, améliorer l’isolation acoustique présenterait des coûts trop importants selon l’expert acoustique de l’époque. La patinoire des Eaux-Minérales de Morges ayant déjà coûté beaucoup plus que prévu [16].

Conclusion, il est décidé que les manifestations devront limiter le bruit, soit au maximum :

    • 83 décibels entre le 1 octobre et le 31 mars
    • 75 décibels entre le 1 avril et le 30 septembre

Ainsi qu’une limitation du nombre de manifestations bruyantes jusqu’à 2 heures du matin, soit 2 par année [16].

Aspects politiques

Bien que nécessaire, ce projet a été âprement combattu. Cela a concerné le choix du site, de l’architecte, de l’architecture et de la gestion du budget [17]. Quelques politiciens [21] ont réclamé la démission du syndic (Appellation du maire dans le canton de Vaud, Suisse). Une commission a été nommée pour enquêter sur l’ensemble de ce projet et l’implication du syndic [17]. Celle-ci a

Eric-Vauruz-nouveau-syndic-de-Morges-suite-aux-evenements-lies-a-la-patinoire-des-Eaux-Minérales-Journal de Morges
Eric Vauruz, nouveau syndic de Morges, suite aux événements liés à la patinoire des Eaux-Minérales
Photo: Journal de Morges

conclu qu’il n’y a eu aucune irrégularité ou malversation de sa part [18]. Ce qui n’a absout que partiellement celui-ci. L’ensemble de la gestion aurait tout de même manqué de transparence et de précision [19].

A l’élection suivant l’ouverture de la patinoire des Eaux-Minérales de Morges, Monsieur Jean-Michel Pellegrino n’a pas été réélu en tant que syndic, il a été remplacé par Monsieur Eric Vauruz.

Retour au menu 

Infrastructures

La toiture de la patinoire des Eaux-Minérales de Morges rappelle la forme d’un dinosaure. Il s’agit d’un complexe sportif avec une patinoire et une salle de curling. Elle peut contenir jusqu’à 2’400 places (1’600 assises, 800 debout). Elle y abrite principalement les activités du club de hockey Forward Morges et le club des Patineurs de Morges. Elle est aussi disponible pour le public à des horaires réguliers. Le club de Curling de Morges y a aussi ses quartiers avec ses trois pistes.

    • Architecte : Pierre-André Birbaum
    • Surface de la toiture : 6200 mètres carrés
    • Poids de l’épine dorsale de la toiture : 60 tonnes
    • Places : 2’400 (1’600 assises, 800 debout)
L'architecte du bois vaudois Pierre-André Birbaum. 14.03.1990. Photo 24heures/Patrick Martin
L’architecte du bois vaudois Pierre-André Birbaum. 14.03.1990. Photo 24heures/Patrick Martin

La charpente est construite avec du bois provenant de la forêt communale du Risoux, ce qui a permis de réaliser une économie d’environ CHF150’000. La patinoire est surnommée Le dinosaure du fait de la forme de sa toiture. Celle-ci fait plus de 78 mètres de long et a une surface de 6200 mètres carrés [20].

La structure portante a nécessité plus de 1’000 mètres cube de bois. A noter celle-ci est construite en lamellé-collé.

Retour au menu 

Galerie photos

Cliquez sur les photos pour une image en haute définition.

Site-des-Eaux-Minerales-de Morges-riviere-La-Morges-la-petite-chute-image-libre-de-droit-christian-michaud
Site des Eaux-Minérales de Morges, rivière La Morges, la petite chute, image libre de droit, Christian Michaud
Buvette patinoire des Eaux-Minérales de Morges
Buvette patinoire des Eaux-Minérales de Morges
Image libre de droit – Christian Michaud
site-des-eaux-minerales-riviere-la-morges-image-libre-de-droit-christian-michaud
Site des Eaux-Minérales Rivière La Morges, image libre de droit, Christian Michaud

 

 

 

Situation géographique
(Google map)

Retour au menu 

Liens aux activités de la patinoire des Eaux-Minérales de Morges

Villes de Morges Patinoire

Club des patineurs de Morges - PatinoireHockey Forward Morges PatinoireClub de curling de Morges

 

 

 

Retour au menu 

Références

L’ensemble des références utilisées se trouve au bureau des archives communales de Morges sous forme de découpures de journaux. Dans presque tous les cas, le numéro de page n’était pas disponible. Ces dernières ont été trouvé à l’aide du logiciel Scriptorium, lorsque ces informations étaient disponible. Ce qui n’était pas le cas pour le Journal de Morges(Archives privées) et le Journal La Côte.

    1. 24heures 6 novembre 1992, auteur: G.H., page 26
    2. 24heures 26 août 1992, auteur: G.H., page 29
    3. La Côte 5 janvier 1993, auteur: Roland Ecoffey
    4. La Côte 15 juillet 1991, auteur: Martine Rochat
    5. La Côte 12 décembre 1985, auteur: Joel Guillet
    6. Journal de Morges 18 décembre 1987, auteur: R.T.
    7. La Côte 5 mai 1988, auteur: Ricardo Martinez
    8. La Côte 2 juin 1989
    9. La Côte 15 mars 1990
    10. 24heures 6 mars 1992, auteur: G.H., page 22
    11. 24heures 26 août 1992, auteur: G.H., page 29
    12. 24heures 22 septembre 1992, auteur: G.H., page 25
    13. Journal de Morges 7 août 1992
    14. La Côte 29 décembre 1992, auteur: F.H.
    15. 24heures 15 juin 2001, auteur: G.H., page 23
    16. 24heures 1 avril 1999, auteur: Gilbert Hermann, page 39
    17. 24heures 5 février 1993, auteur: G.H., page 23
    18. 24heures 29 juin 1993, auteur: Gilbert Hermann, page 23
    19. La Côte 11 avril 1993
    20. 24heures 5 août 1992, auteur: M.C., page 25
    21. La Côte 13 mai 1992, auteur: M.R.

Remerciements

Je profite de l’opportunité pour remercier le personnel des archives communales de la ville de Morges pour sa disponibilité et son support dans la recherche de ces dossiers.

Retour au menu 

Cadre de réalisation de ce site Web

A noter que ce travail a été réalisé dans le cadre de la formation DAS Communication Digitale, Expertise Web et Réseaux Sociaux effectuée au [email protected] à l’Université de Genève. Les deux sections suivantes vous présentent quelques uns des travaux réalisés dans le cadre de ce cours.

Quelques sites/monuments choisis

Sélection de biographies réalisées

Ce cours est animé par Florian Bessonat. 

Retour au menu 

Auteur

Ce site a été réalisé par Christian Michaud.

Si vous constatez une erreur où une inexactitude sur ce site, n’hésitez pas à m’en informer. Email : [email protected].

Retour au menu