Casinos en ligne Suisse

Le saviez-vous ? Depuis le second semestre 2019, la Suisse dispose de casinos en ligne. Cette nouvelle disposition est le fruit de la révision de la loi sur les jeux d’argent autorisée par la votation du 10 juin 2018. En effet, avec 72,9% de la population favorable, la Suisse à ouvert une nouvelle ère digitale pour les jeux de casino.

A l’origine quatre casinos (zone alémanique) ont reçu l’autorisation de pouvoir exercer sur le web, ce qui est paradoxal car la partie latine de la Suisse était celle qui avait le plus voté favorablement pour l’ouverture des casinos en ligne (88,3% favorables sur le canton de Vaud)… Il faudra finalement attendre l’été 2020 pour que premier casino en ligne romand ouvre : le Casino du Lac à Genève avec le site pasino.ch.

La loi indique que l’autorisation d’ouvir un casino en ligne en suisse est soumise à l’obtention d’une concession par le Conseil Fédéral. Celui-ci peut accorder une concession de type A ou de type B. La différence réside dans les limitations du nombre de jeux, les types de jeux proposés ainsi que d’éventuelles limitations sur les mises et gains. 

Liste des casinos en ligne (ordre selon la date d’ouverture de l’établissement)

La liste à jour est disponible sur le site de la confédération suisse.

Quels sont les jeux disponibles sur les casinos en ligne ?

Le monde numérique n’a pas bouleversé en profondeur les jeux disponibles en ligne :

  • Les machines à sous
  • Poker
  • Roulette el ligne
  • Craps
  • Black-Jack
  • Monopoly
  • Bingo

Qui peut jouer sur les Casinos en ligne suisses ?

Tout d’abord, il convient de rappeler que ces règles sont valables pour les établissements titulaires d’une licence émise par la CFMJ (Commission Fédérale des Maisons de Jeu).
Les conditions sont ensuites les suivantes : vous devez être majeur, domicilié sur le territoire suisse et ne pas être interdit de jeu.
Les gains potentiels réalisés ne peuvent être versés que sur le compte bancaire de l’inscrit.

Quel est l’impact du COVID-19 sur les Casinos en ligne suisses ?

Tout comme la livraison pour la restauration, l’ouverture des Casinos en ligne en suisse a libéré la dépendance totale reliée au modèle « physique ». En période de confinement ou de fermeture administrative, les casinos qui disposent d’une licence ont pu bénéficier d’une nouvelle source de revenu via internet. Néanmoins, comme l’indique le CEO du grand casino de Luzern, Wolfgang Bliem : 

« Le casino en ligne compense une partie du fonctionnement normal du casino, mais ne peut pas remplacer l’arrêt des opérations des casino et des restaurants physiques » 

Les périodes de restrictions ont forcé l’adoption des outils digitaux par un plus grand nombre de consommateurs. Les casinos en ligne ont donc pu capitaliser d’une part, sur une clientèle habituelle « physique » qui s’est redirigée vers internet, et d’autre part, sur l’émergence d’une nouvelle clientèle attirée par cette nouvelle option de jeu.    

Néanmoins, comme l’a indiqué Fabrice Paire sur BFM-TV (Président du directoire du groupe Partouche), l’impact du COVID-19 sur le chiffre d’affaire a été très important.  

La Lutte contre la concurrence étrangère

 Si les casinos en ligne sont désormais autorisés sur le territoire helvétique, ceux qui sont basés à l’étranger sont considérés comme illégaux comme l’indique l’article 86 de la loi :

L’accès à une offre de jeux d’argent en ligne doit être bloqué lorsque celle-ci n’est
pas autorisée en Suisse.

Seul est bloqué l’accès aux offres de jeux accessibles en Suisse dont l’exploitant a
son siège ou son domicile à l’étranger ou dont l’exploitant dissimule son siège ou
son domicile.

[…] Les fournisseurs de services de télécommunication bloquent l’accès aux offres de
jeux figurant dans l’une ou l’autre de ces listes

La loi prévoit donc une possibilité de blocage des sites des casinos en ligne situés à l’étranger, régulation effectuée par les fournisseurs de services de télécommunication suisses.   

Hausse réelle des casinos en ligne sur les exclusions ?

Selon les statistiques publiées par le CMPJ, l’évolution du nombre d’exclusions n’a pas factuellement explosée en 2019 bien que nombreux médias ont parlé d’une progression de 22% comme la Tribune de Genève. En réalité, le nombre d’exclus est statistiquement passé de 57,174 en 2018 à 61,452 en 2019, soit une réelle progression de 7,5% annuelle alors qu’en 2016, la progression était bien supérieure avec +8,1% par rapport à 2015 ou encore +8,9% en 2014 par rapport à 2013… La courbe ci-dessous permet de bien visualiser que l’évolution annuelle est dans la norme des années précédentes.. 

Il n’est difficile de justifier ou même corréler la croissance des exclusions de 2019 avec l’ouverture des casinos en ligne en Suisse car cette année reste dans la droite progression des années précédentes malgré, probablement, une augmentation technique du nombre de joueurs…   


Sources d’information utilisées dans cet article :


A propos de ce travail : il s’inscrit dans les cours de M. Bessonnat Florian à l’Université de Genève.
Mise à jour le 29/01/2021 à 19:36