Le pont Hans-Wilsdorf, Genève

En 2007, Une nouvelle crue oblige la Ville de Genève à fermer la passerelle des Vernets aux automobiles. Cet ouvrage militaire datant de 1951 a été construit provisoirement pour relier l’arsenal à la caserne des Vernets. Après plusieurs années de discussion entre le Canton et la Ville de Genève, La Fondation Hans Wilsdorf , propriétaire de la marque horlogère Rolex , propose de financer entièrement la construction d’un nouveau pont. Le conseiller administratif en charge, Rémy Pagani, accepte finalement le partenariat public-privé, malgré les résistances des autorités. Les architectes Brodbeck-Roulet remporte le mandat. Des trois variantes de pont soumises à la Ville, le projet elliptique séduit et remporte le concours.
Les travaux durent trois ans, de 2009 à 2012. De nombreux défis sont relevés pour réaliser cette structure complexe. Des engins spécialement sont conçus pour ce chantier hors norme, dont certaines structures ajourées pèsent jusqu’à 80 tonnes. Lors de son inauguration, le 30 août 2012, le pont est ouvert au trafic.

Une architecture contemporaine

Véritable sculpture posée sur l’Arve, ce projet met en scène un entrelacement de tube de sections rectangulaires équivalentes. Pour réaliser ce cocon, une longue recherche architecturale et structurelle a dû être menée afin de permettre une traversée sans appuis intermédiaire.

 » Une réinterprétation élégante et moderne d’un pont à poutres traditionnel « 

Atelier d’architecture Brodbeck-Roulet, Carouge, Genève

Le pont mesure 85 mètres de long, 17.6 mètres de largeur et 7,9 mètres de hauteur. Il comprend deux voies routières, deux pistes cyclables et des aménagements piétonniers sécurisés. Le pont est surélevé par rapport aux quais voisins et construit pour supporter les courants d’une crue exceptionnelle de l’Arve.

En août 2013, l’ouvrage a reçu le prix ECCS Steel Design Award attribué tous les deux ans par la Convention européenne de la construction métallique.

La mise en lumière du pont

À la tombée de la nuit, le pont s’habille d’une lumière reproduisant la dualité des couleurs que peut offrir le spectacle d’un paysage alpin à l’aube et au crépuscule. Cette scénographie fait référence au origine de l’Arve prenant source au cœur des Alpes. Une couleur chaude faisant penser aux premières ou derniers rayons de soleil éclaire l’intérieur de l’ouvrage. Tandis que l’extérieurs est illuminé de blancs bleutés reproduisant le bleu du ciel de l’aurore ou du crépuscule.

Concepteur Lumière: F. Gschwind
Installateur: SIG

Situation du pont

Le pont relie la rue de l’Ecole-de-médecine à la rue Hans-Wilsdorf. Il permet la traversée de l’Arve et offre au quartier de la Jonction-Plainpalais un accès au futur quartier Praille-Acacias-Vernets (PAV).


présentation du projet de réaménagement du pont Hans Wilsdorf, 2011

Autres réalisations financées par Rolex

Parcours de l’architecture à Genève

Pourquoi cette page?

Cette page a été publiée dans le cadre de l’évaluation du module de référencement du DAS Communication Digitale, Expertise Web et Réseaux Sociaux, de l’Université de Genève.

Un remerciement tout particulier à l’enseignant de ce module Monsieur Florian Bessonnatspécialiste en référencement SEO pour l’Université de Genève.